Français Intranet
Solutions d'encaissement et de gestion
NF
Accueil > Actualités > Publications
30
sept.

Les rayons surgelés adoptent les étiquettes e-paper !

Avec une nouvelle gamme spécialement fabriquée pour résister aux basses températures les étiquettes e-paper investissent désormais les rayons froids et surgelés ! Une innovation qui n'a pas échappé à Olivier Servant lorsqu'il a renouvelé l'équipement de son magasin Spar à Val d'Isère. Il nous explique pourquoi. 

Pourquoi avoir intégré les étiquettes e-paper dans vos rayons surgelés ?

Le choix s'est effectué dans le cadre d'une démarche plus globale. A l'occasion du renouvellement de la franchise et d'un changement d'enseigne, le magasin a été entièrement rénové l'automne dernier : sols, murs, plafonds, éclairage, meubles et système de production de froid, etc. . On en a profité pour moderniser également tout le système informatique et d'étiquetage afin de satisfaire aux exigences de la clientèle de Val d'Isère. Cette nouvelle gamme d'étiquettes est très pratique de manière générale et en particulier dans les rayons froids. Elle apporte un gain de temps important, évite de multiplier les déplacements dans les rayons, réduit les manipulations et limite les erreurs d'étiquetage. 

Vous avez décider d'utiliser ces étiquettes e-paper dans tout le magasin ?
Oui, pratiquement. Nous sommes amenés à changer nos prix sur les étiquettes très régulièrement car les tarifs que nous recevons de notre centrale fluctuent pratiquement tous les jours. Nous répercutons ces évolutions une ou deux fois par semaine, ainsi qu‘au départ des grandes périodes, à l'approche des fêtes ou en cas de forte hausses. Sans compter les modifications de contenance ou de grammage qui, quand elles interviennent, doivent également faire l'objet d'un changement d'étiquetage. Vous imaginez le temps que nous gagnons à tout piloter de l'ordinateur ? Tout est transmis immédiatement, sans déplacement.

Ces étiquette ont-elle fait évoluer vos process de commandes ?
Effectivement, car ces étiquettes ont la particularité d'être  lisibles par les scanners que nous utilisons pour effectuer nos commandes. Notre tablette Zebra équipée d'un scanner est directement connectée à la centrale d'achat Casino. On a juste à scanner l'étiquette pour identifier le produit. Plus besoin de le prendre en main de le retourner et de scanner le code barre, la machine reconnait directement le produit à partir de son étiquette. On ne touche quasiment plus les produits. 

C'est également pour gagner du temps que vous avez ajouté une caisse auto ? 
Oui, mais c'est surtout pour libérer la caissière en début ou en fin de journée quand il y a moins de monde. Lorsqu'il n'y a qu'une seule caisse ouverte et peu de passage, la caisse auto va lui permettre de fermer sa caisse traditionnelle pour aller travailler dans les linéaires et effectuer d'autres taches comme préparer et réorganiser le rayon boulanger, entretenir le rayon fruits et légumes, etc. tout en restant à proximité pour assurer un minium d'observation.

Cette caisse est donc complètement autonome ?
Bien sur. Nous avons installé un portillon de sortie qui s'ouvre automatiquement lorsque l'action est soldée, le paiement effectué et que le client soulève ses articles du plateau. Nous disposons également d'une télécommande pour intervenir à distance sur le portillon, le fermer, l'ouvrir, sans avoir besoin de se déplacer. Et nous pouvons aussi prendre la main à distance sur cette caisse auto, si il y a un problème au niveau du poids par exemple, et la débloquer, toujours sans se déplacer. C'est super confortable à utiliser

Vous l'utilisez aussi en complément des autres caisses ?
Bien sûr, en période d'affluence, la caisse auto vient compléter les deux caisses ouvertes et va traiter surtout les petits paniers. La clientèle étrangère - très nombreuse à Val d'Isère - est d'ailleurs très friande de ce type d'encaissement, contrairement aux français qui sont un peu plus long à s'y mettre. Mais ça vient ...

null