Français Intranet
Solutions d'encaissement et de gestion
NF
Accueil > Actualités > Publications
20
mars

20 ans de confiance réciproque !

Après avoir géré le tabac-presse de la Fauconnière à  Seyssinet dans la banlieue de Grenoble pendant deux décennies, Amidou Osseni s'apprête à passer la main. L'occasion pour lui de poser un regard sur tous les bons souvenirs d'une longue collaboration avec AEM Softs. Un travail d'équipe où la confiance réciproque a permis à chacun de progresser l'un au service de l'autre.

Rien ne vous prédestinait à devenir buraliste pourtant ?
C'est vrai, mon univers professionnel à l'époque c'était plutôt l'industrie ! Quand je me suis lancé dans cette nouvelle aventure, tout était à construire ! AEM Softs était une jeune entreprise qui avait démarré depuis peu, ce sont eux qui m'ont fourni mon premier logiciel de caisse. peu ! Un an plus tard, quand ils ont commencé à commercialiser également des caisses, j'ai suivi. Et depuis, notre collaboration ne s'est jamais interrompue.

Il semble que cette collaboration va au delà de la relation client / fournisseur ?
On peut dire cela ! Ils m'ont fait confiance et je leur ai fait confiance. Nous avons réellement  travaillé ensemble pour faire progresser les produits. Je leur ai servi de magasin test pour développer leurs logiciels. C'est un peu comme ça que ça a commencé. On peut dire que j'ai participé dans une certaine mesure à l'élaboration et à l'amélioration de leurs offres.

Vous avez le sentiment d'avoir été précurseur ?
AEM Softs l'était – et continue de l'être - c'est évident. J'ai eu leur premier logiciel tabac, leur premier logiciel presse et également la première caisse tactile. A chaque fois c'était : « est-ce que ca vous intéresse de développer cela avec nous ? ». Vous imaginez ma réponse ! Quand ils ont eu besoin de faire certifier leur logiciel pour la presse, j'ai mis à leur disposition mes données afin qu'ils puissent travailler dessus. Quand j'avais des problèmes, ou des suggestions, j'appelai, ils venaient voir et faisaient progresser le produit.

Quelle est l'origine de cette fidélité ?
Les équipes d'AEM Softs ont une vraie proximité, ils sont à l'écoute, ils construisent en collaboration avec leurs clients, et donc ça leur permet d'aller beaucoup plus vite... C'est cela qui m'a toujours plu. C'est gagnant-gagnant. Il y a 20 ans, on avait mis en place un système qui leur permettait d'être relié directement avec le magasin pour travailler à distance. C'était innovant ! Quand ils avaient besoin de valider de nouvelles fonctionnalités, ils prenaient la main sur mon équipement et testaient leurs nouveautés. Ils pouvaient alors avancer et améliorer le logiciel de manière générale, au bénéfice de tout le monde.

Aujourd'hui leur système de gestion pilote toute votre activité ?
Presse, tabac, confiserie, etc., il y a beaucoup de fonctionnalités dans les logiciels. A mon avis, aujourd'hui dans notre métier, il faut tout prendre.
Le logiciel presse est sans faille. Chaque matin on reçoit, on télécharge et le soir on intègre ce qu'on a vendu. On sait tous les jours ce qu'on a à rendre. Aucune erreur possible et finis les « rossignols », ces magazines qu'on a oublié de renvoyer et qui, au delà d'un certain délai, restent à notre charge.
Pour le tabac c'est encore plus simple. Le système prend en compte ce que j'ai vendu et quand je passe ma commande, il me fait une proposition. Rien n'est imposé, je reste maitre de mes choix, je peux suivre cette proposition ou la modifier. Amidou Osseni